Ethique & Engagements 

Mentions légales 

© 2018 by Marina Martin, Hypnotist & NLP Practitioner.

Rechercher
  • Marina Martin

Adaptation et changement

Mis à jour : mars 20



Oser et accepter le changement…mon slogan gravé sur mon roll up il y a 18 mois, je ne pensais pas si bien dire…


On a beau rêver de vacances éternelles à rester chez soi, traîner sous la couette, où on aurait enfin le temps de répondre à la liste de nos envies… Quand ce temps nous est imposé, on a du mal à le voir comme un cadeau.


Ces mesures actuelles, indispensables mais coercitives, nous mettent dans une situation inconfortable: nous n’avons pas l’habitude de tout ce temps libre et en même temps d’être privé de notre liberté de mouvement, sans plus aucune certitude sur laquelle s’appuyer, nos repères disparus, sans notion de durée.


Au début je sentais cette angoisse de fond, comme une menace latente, celle qui fait tourner en rond comme un lion en cage, une sorte de contrariété de tous les projets mis en place qui s’interrompent, la peur du manque… Car on a beau dire de rester zen, ne pas savoir où l’on va fait planer un poids.


Dans ce moment qui nous contraint à la pause, nous vivons actuellement ce que certains appellent “la théorie du chaos”. Propre à tout changement, c’est le moment où tout est confus, “pire qu’avant” pour qu’un nouvel équilibre puisse émerger.

C’est ce passage tant redouté dans le travail sur soi.

Et pourtant, ce chaos, et ce stress ressentis ont leur importance car ils sont l’impulsion qui nous fait comprendre qu’on doit changer, qu’on va devoir s’adapter, comprendre qu’on ne peut plus continuer comme avant.


C’est le temps de réaliser et d’accepter que de toute façon c’est comme ça, nous n’avons pas le choix. Cette période particulière nous demande de trouver un nouvel équilibre, de respecter des mesures nouvelles tout en continuant à vivre.

A nous de voir si nous faisons de ce problème un mur dans lequel foncer ou si on essaie de créer autre chose.


Il y a une adaptation à faire, et au fond de nous, malgré nos peurs et nos doutes, on sait qu’on va la faire, comme tous les autres changements qu’on a fait jusque là.

L’adaptation, c’est celle qui a permis à notre espèce de survivre: nos ancêtres, l’évolution… l’adaptation est dans nos gênes.


Dans ce moment où c’est toute une vie qui se réorganise, tout un pays, un monde, avec tant d’impacts autant économique, que social, familial… nous avons besoin de nous adapter plus que jamais.

Nous sommes les alchimistes de notre vie, à nous de transformer notre plomb en or.


En ce temps qui nous oblige à ralentir, nous allons devoir faire et penser les choses différemment: trouver de nouvelles habitudes, revoir notre façon de consommer et sortir du schéma de consommation dans lequel on se noie depuis tant d’années. Pendant cette période et peut être même après.


Nous allons revoir nos essentiels, nos priorités et la préciosité de ce que nous considérons parfois, à tort, comme acquis : notre liberté, les proches dont nous sommes séparés, ces gestes de tendresse et de sympathie dont nous sommes privés…


Nous allons aussi réapprendre à nous ennuyer.

Revenir à des essentiels, s’interroger sur nous, notre vie, notre parcours, est-ce qu'elle nous plaît, est-ce qu'elle a un sens, est-ce qu’on se sent heureux sans tous ces divertissements? Ce temps va parfois nous faire appuyer sur le vide ou non sens de nos actions, de nos vies.


C’est un temps très introspectif, limité en déplacements extérieurs mais riche en voyage intérieur, avec un travail de réalignement, pour aller puiser dans nos ressources et être confiant dans nos capacités d’évolution et d’adaptation.


Nous sommes en train de barboter au bord du bassin, il va falloir sauter.


Et c’est là qu’on s’ouvre à tous les possibles, qu’on cède la place à sa créativité, plutôt qu’à la censure et aux “il faut”; qu’on revient vers la sérénité, vers ce qui nous rend heureux.

Vers la Joie.


Et pour cela, on peut compter sur notre ingéniosité et créativité. Il n'y a qu’a voir les centaines de blagues qui fusent sur les réseaux sociaux en deux jours seulement. Il ne nous a pas fallu longtemps. On créé, on s’adapte, pour l’humour et tant d’autres choses.


Alors tentez ce qui vous appelle, ce qui vous inspire. Ecoutez votre intuition, “elle sait ce que votre esprit n’a pas encore compris”.


Dans vos films ou livres, que font vos héroïnes préférées? Elles chantent, dansent, ont de la prestance? C’est cela que vous devez vous autoriser.


J'ai vu un site récemment qui proposait 30 conseils pour se mettre au dessin. Ça fait partie des choses que je souhaite remettre dans ma vie. Réveiller l’artiste en soi, produire quelque chose de sa tête et de ses mains, ça fait du bien.


Cette crise c’est le moment de donner le meilleur de nous même, d’arrêter de se cacher derrière le manque de temps et de faire toutes ces choses qui nous appellent depuis tant de temps; de remettre plus de sens dans les occupations de notre vie que le shopping (qui se lance dans le challenge "une semaine sans rien acheter" ?)


Toute nouvelle idée “franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisé. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence”.

Arthur Schopenhauer


Ne sabotez pas vos idées.


L’adaptation va se faire aussi au niveau du travail, du financier.

Vous ne pouvez plus travailler ?

Toute la France est paralysée mais ça ne doit pas vous paralyser vous.


En France, on est parfois tellement habitué à la sécurité du CDI, parfois même qui ne nous plait pas, qu’on ne sait plus comment fonctionner en cas de changement, qu'on est même carrément déboussolé en pareilles circonstances.

Dans de nombreux pays, la situation de l‘emploi est assez précaire, et un travail est pour quelques jours, ou quelques heures seulement ( décharger un camion, faire guide à la journée, ou pour une heure …)

Il se débrouillent, s’adaptent, développent des compétences et qualités, font preuve de créativité.


Alors à votre tour faites appel à ces qualités, écoutez-vous, cherchez ce que vous pouvez faire, peut être pas en lien avec votre métier directement mais plus avec un loisir.

Des cours de tricot en ligne ou de yoga à distance? Une application pour faire les courses des plus démunis? Utilisez vos compétences, votre sensibilité et votre côté artiste.

Des colliers "spéciale survie" inédits en coquillettes (ah non, ya rupture sur le stock de coquillettes…mais ils se vendront d’autant plus chers!)


Ecoutez vos idées.

Qui dit que ce n’est pas possible?

Les limites de ce que vous pouvez concevoir ne sont pas les limites de ce qui peut exister.

Alors cherchez.


La créativité marche quand on est au calme, zen et reposé. Comme l’immunité.

Et pour rester zen, mieux vaut rester au présent. Quand l’angoisse monte concentrez vous sur votre corps, les bruits que vous entendez, la lumière de la pièce... Dans l’ici et maintenant, tout va bien, sinon on aurait réagi.

On ne peut pas revenir sur hier et demain n’existe pas encore. On peut juste faire des actions au présent, planter des graines, en espérant manger les fruits un jour.


Sachez aussi vous faire aider. Parfois on tourne tellement en rond avec nos idées qu’on ne voit même plus la solution sous notre nez alors que d’autres la verront au premier coup d’oeil.


Vous connaissez cette citation: “Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait?”

C’est exactement ce qu’il nous arrive en ce moment. Ne nous laissons plus enfermer par notre esprit, ni par ceux des autres.

“Ce n’est pas parce que tout le monde a tord depuis longtemps qu’ils ont raison”.


Ré ouvrons les possibles.

A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles.


Je pensais mon travail impossible à distance, partagée entre les peurs que ça ne marche pas, que ce soit pris pour du charlatanisme sans trop savoir comment procéder. Ça m’a sidéré quand une amie m’a dit “Toi tu as de la chance tu peux travailler à distance” et que l’autre a renchérit “Ma psy le fait”

Il m’a fallut un webinaire pour comprendre que c’était non seulement possible mais complètement faisable, que d’autres le faisaient depuis longtemps déjà et que l’idée était déjà acceptée comme valable pour beaucoup. Il me manquait juste de me l’autoriser et les clés, les quelques outils que je n’avais pas pour pouvoir adapter toute ma pratique.


Je peux donc vous annoncer que dès lundi, je vous reçois en consultation en “présentiel à distance” pour poursuivre votre suivi mais aussi pour vous accompagner dans ce changement. Mon métier n’a jamais fait autant de sens pour moi qu’en cette circonstance exceptionnelle.


Je fais le grand saut dans le changement, et vous?


Prenez soin de vous et à bientôt,


Marina

Qui je suis

Mes prestations



28 vues