Rechercher
  • Marina Martin

10 incontournables pour être copine avec votre assiette

Mis à jour : sept. 18



“Les hommes pensent que le rêve de toute femme est de rencontrer l'homme de leur vie. Faux. Le rêve des femmes est de manger sans grossir”. Pas facile de composer votre assiette sans culpabiliser. Et si au lieu de vous priver et d'enchaîner les régimes à gogo, la solution se trouvait ailleurs, pour faire enfin la paix avec votre assiette. Santé, beauté, forme, on a toutes une raison de s’y intéresser. Voici dix préceptes à suivre pour vous faciliter la vie.

1.

La première question à vous poser est: “Est ce que j'ai faim?”. Vous sentez un coup de fatigue et des gargouillis dans l’estomac? Ce sont les signes en effet que votre corps réclame son carburant, les nutriments et calories dont vous avez besoin pour vivre. Ne sautez pas ces repas essentiels sous prétexte que vous avez des hanches à perdre. Votre corps irait enregistrer ce manque et stocker des graisses en prévision d’une potentielle famine future. Tout le contraire de ce que vous souhaitez.

2.

Vérifiez votre soif. Prenez cette habitude de boire régulièrement dans la journée et de prendre un grand verre d’eau avant les repas. Cela vous évitera la fréquente confusion entre faim et soif qui pourrait vous faire manger plus que de besoin en ignorant le message premier.

3.

Interrogez votre corps sur ses besoins: “Qu'est-ce que vous avez envie de manger?” ou plutôt, “Qu’est-ce que votre corps vous réclame?”. Une envie récurrente d’avocat? Sûrement que votre corps sait y trouver certains nutriments dont il a besoin. Soyez à votre écoute, fiez-vous d’avantage à vos ressentis et faites-vous confiance. Et si cette notion vous semble encore trop abstraite, que le contenu d’une assiette reste un mystère, commencez avec une diététicienne pour connaître les bases d’une alimentation réussie.

4.

Vous autoriser. Vous avez encore peur d’inclure dans votre alimentation des aliments-plaisir? Et pourtant, alors que vous avez pris toutes les bonnes résolutions du monde, devant la boite de chocolat votre tête s'incline et vous vous voyez porter ce cœur praliné à votre bouche. Déculpabilisez. Sans tomber dans l’addiction aux sucres, acceptez de céder à la tentation de temps en temps. Une pâtisserie maintenant évite bien des fois de dévaliser la boulangerie plus tard. Et puis la vie est aussi faite de ces petits plaisirs.

5.

Savourezzzzzz. Fini le temps où vous regardiez une série sans réaliser qu’à chaque épisode vous engloutissiez un paquet de chips. Prenez le temps d'apprécier ce que vous mangez. Je rajouterai même, ne vous l'autorisez que si vous l'appréciez. Vous avez la tête ailleurs? Abstenez-vous. Un croissant pas bon ? Arrêtez. Ne vous contentez plus de manger pour l’idée de ce que c’est (Hummm un croissant!) mais parce que vous l’appréciez à chaque bouchée. Et alors, posez-vous, délectez-vous de son odeur, son parfum, ses arômes, avant même de le porter à votre bouche. Appréciez sa couleur caramel, mâchez lentement pour appréciez sa texture moelleuse et légèrement croustillante à la fois, identifier les papilles qui s’activent dans votre bouche... Et réjouissez-vous de toutes ces bouchées qu’il vous reste à savourer.

6.

Prenez la juste quantité. Quand vous sentez que vous êtes rassasiée, arrêter de manger jusqu'au prochain repas. Ça veut dire être capable de mettre au frigo ou de jeter, de refuser de vous empiffrer pour finir car vous valez mieux que la poubelle. Et par la suite apprenez à cuisiner les bonnes proportions, à vous servir la juste part, ou à garder pour plus tard. Et si vous avez un doute, sondez-vous. Posez votre fourchette, main sur l’estomac, attendez quelques minutes et décidez si vous continuez de manger ou si vous avez assez pour ce repas.

7.

Organisez-vous. Mettez des choses saines, qui vous plaisent, faciles à préparer en évidence sur vos étagères. Et gardez le reste à l’abri du regard. Il est plus facile d'aller vers certains aliments quand on les a sous la main, que de s'éloigner d’autres quand vous n’avez pas d’alternative. En sélectionnant en amont des aliments de qualité, votre corps recevant un super carburant, vous enverra moins son signal de fringale pour tenter d’avoir les vitamines et minéraux qui lui manquent.

Et puis soyons honnête, parfois vous n’avez tout simplement pas faim.

8.

Les gourmands par exemple. C’est tellement bon, comment résister?! Même s’il est important que vous appréciez ce que vous mangez, tout le plaisir de la vie ne peut pas être uniquement dans la nourriture. Pas sans en payer les conséquences. Alors il est temps de remettre du plaisir ailleurs. Qu’est-ce qui vous plait, vous fait plaisir? Rééquilibrez votre vie pour remettre la nourriture à sa place. Vous pouvez commencer par remettre du plaisir autour de l'assiette: concoctez vous-même vos plats, apprenez à cuisinez avec des plantes sauvages glanées au gré de vos promenades, faites votre marché, cultivez un potager…

9.

Gérer votre faim émotionnelle. La nourriture serait-elle parfois un doudou sur une émotion désagréable? Vous le savez, corps esprit et émotions sont liés. Vous êtes énervée, stressée, contrariée ou juste fatiguée? Quel que soit le problème, la solution n'est pas dans le frigo. Un cookie ne comble pas l’ennui. Apprenez à écouter ce que votre émotion tente de vous dire et répondez au bon besoin: dormir, souffler, vous poser… Utilisez cette alerte kilo pour vous en prendre au vrai problème plutôt que de faire l'autruche tête dans le frigo. Et si vous sentez que vous perdez pied, pensez à consultez. Le problème ne vient pas de votre assiette. Ne vous frustrez pas davantage en vous en prenant à elle.

10.

Portez un autre regard sur les standards. Qui a dit que la beauté était un T36? On a tous un poids de forme, qui n'est pas forcément celui que l'on voudrait. Et si on l'acceptait une bonne fois pour toute et qu'on se fichait la paix? L'accepter vous fera gagner le temps et l’énergie d’un combat vain contre vous-même. Alors trouvez d’autres modèles, des canons de beauté qui vous ressemblent et auxquels vous pouvez vous identifier.

Il y a des bonnes habitudes à prendre et puis il y a les couleurs que vous mettez dans votre vie qui transparaissent dans votre assiette. Plutôt que de choisir la voie de la culpabilité remettez de la vie dans votre vie, retrouvez la joie et le plaisir… et votre assiette s’allègera probablement d’elle-même, tout simplement.

Bon appétit et bonne rentrée!


Par Marina Martin

Publié dans LE PLUS ORANGE Magazine, numéro de septembre 2020 #5


Qui je suis

Mes prestations


70 vues

Ethique & Engagements 

Mentions légales 

© 2018-2020 by Marina Martin, Hypnotist & NLP Practitioner.